HANOUKA

images

Samedi soir, 24 décembre, allumage de la première bougie de Hanouka, la fête des lumières qui nous accompagnera durant 8 jours.
De là où je suis, c’est-à-dire à Jérusalem, je souhaitai faire un commentaire sur cette fête qui à mon sens répond parfaitement au sujet que nous partageons dans ce site de kabbale existentielle.
Depuis une semaine je reçois des dizaines de commentaires de différentes sources, les une aussi lumineuses que les autres. Je suppose que c’est ainsi pour beaucoup d’entre vous.
Alors pourquoi un commentaire de plus ?

J’ai cherché dans mes anciennes notes des textes à partager pour participer à toutes ces émergences de lumière. Voilà que je me retrouve avec près d’une centaine de pages ! J’ai également retrouvé des enregistrements audio de conférences sur Hanouka que je donnais il y a quelques années à Radio Chalom Côte d’Azur.
Comment faire une compilation de tant de textes qui répondent si bien à cette quête de sens.
Je suis là face à toutes ces notes avec Manitou, le RAMHAL, Béno Gross, Modia, et bien d’autre encore… Trop de lumière, je ne vois plus rien !
J’ai donc laisser ces notes pour un lâcher prise de tous ses savoirs. Me laisser porter, ici et maintenant, par ce qui me vient dans l’intelligence de l’instant. Lâcher le connu au niveau historique, lâcher le comment pratique de la fête, lâcher tous ces enseignements que vous trouverez si facilement sur le Net. Me laisser porter par ce qui m’est donné à partager, ici et maintenant sur ces lumières enfouies au fond de ma conscience.

C’est aussi en relation avec notre démarche de kabbale existentielle et de logothérapie sur la quête de sens que je souhaite m’étendre aujourd’hui.

En effet, mettre de la lumière signifie aussi donner du sens.

Je profiterai de ce partage, après quelques explications sur la symbolique de la fête dans le cadre de notre travail, pour vous proposer de faire le même exercice qui m’a été proposé de faire sur moi-même.

Je ferai remarquer que si cette fête semble ne concerner que le peuple d’Israël, elle garde toute sa dimension universelle. Comme il est dit que cela soit « lumières pour les nations ». C’est aussi le fait que si nous allumons nos lumières dans nos maisons pour éclairer notre demeure, cela doit se faire au bord de nos fenêtres pour éclairer l’extérieur afin que les passants puissent voir, eux aussi, la lumière que nous diffusons.

Maintenant prenons la racine première du terme lumière « OR » en hébreu. Dans la Bible nous voyons que la lumière apparaît le premier « jour » de la création. Le monde était dans le chaos, le souffle Divin planait à la surface des ténèbres, et D.ieu dit que la lumière soit et la lumière fut. Remarquons, que pour l’apparition de la lumière, il n’est pas écrit terme créée « BARA » mais « que la lumière soit », comme nous dire qu’elle était déjà en potentialité dans les ténèbres. C’est-à-dire, qu’il y a une lumière enfuie, caché dans ces ténèbres.

Il ne s’agit pas ici de la lumière physique donnée par le soleil et les astres puisque celle-ci n’apparaît que le quatrième jour. En fait avant l’apparition des astres qui seront, comme le dit le texte, signe du temps, nous somment dans ce premier « espace » nommé « jour Un » dans l’intemporalité. Rien à voir avec nos jours terrestres.
Ainsi cette lumière primordiale est tout entière spirituelle. Et si la science nous apprend que notre matière n’est que poussière d’étoiles, nous pouvons dire que notre essence n’est qu’émanation des étincelles de cette lumière primordiale.
D’ailleurs la Bible développe cette idée d’un premier homme éternel qui rayonnait de toutes parts.
Pour ce qui connaisse, voir aussi la création des mondes qui viennent des lumières qui sortent des sens de l’homme primordial « Adam kadmone » : lumières des yeux, lumières des oreilles, lumières des narines, lumières du front, lumières de la bouche, jusqu’aux lumières de la peau et des cheveux. Tout est émanation de lumière jusqu’à notre propre existence. La science aujourd’hui dit bien la même chose puisque nous savons depuis Einstein que la matière n’est qu’énergie.

Qu’est-ce que cela peut signifier pour nous autrement que de prêter attention à tout ce qui peut nourrir nos sens, nos yeux, nos oreilles, notre bouche, jusqu’à notre peau.
A chacun de voir ce que cela signifie pour lui.

Pour revenir au sens de la fête, au-delà de la symbolique de la victoire de la lumière sur les ténèbres, représenté par la victoire d’un petit nombre de prêtre contre une des plus grandes armées de l’empire grec, je voudrais m’attarder sur le miracle de la découverte de la petite fiole d’huile dans le temple.
L’histoire nous raconte qu’après la victoire, bien que le temple ait été totalement souillé, les prêtres ont trouvé une petite fiole d’huile pure qui n’avait pas été entachée. Le miracle annoncé n’est pas uniquement le fait de la victoire d’un petit nombre sur une grande armée mais surtout le fait de la découverte de cette fiole d’huile pur, qui de plus, a donné de la lumière durant 8 jours. Nous reviendrons sur la symbolique du nombre 8 plus tard.

Partons du principe que le temple s’est également l’homme, comme il est écrit « construisez moi un temple à fin que je réside en vous ». En effet, il n’est pas écrit afin que je réside dans le temple, mais,
« en vous».
Nous sommes la résidence de la lumière divine.
Mais malheureusement cette résidence est parfois souillée maltraité par nos comportements ou par les événements extérieurs. Histoire de Hanouka, vient nous dire que quel que soit la situation il y a une partie qui n’a pas été entachée, qui reste pure, et qui peut être à nouveau allumée pour éclairer notre être.
Viktor Frankl dans ses leçons de logothérapie nous dit lui aussi, que quelques soit les pressions que nous subissons dans la vie, il y a une partie dans l’être humain qui n’est jamais altéré. Il rejoint ainsi la Kabbale qui nous dit qu’une partie de l’âme humaine, nommée Néchama, reste toujours pur, comme il est écrit :
«la Néchama que tu m’as donnée est pur ».

Ce qui signifie, que quelques soit la situation que nous vivons il y a une partie en nous, d’essence spirituelle pure, qui n’est pas altérée, et qui peut être rallumé pour illuminer notre être.

Du point de vue ésotérique cette notion correspond à l’éveil. 

Profitons maintenant de ce partage pour vous proposer de faire le même travail qui m’a été proposé de faire sur moi-même.

La question à se poser est ; dans quel secteur j’ai besoin de mettre de la lumière. Qu’est-ce qui n’est pas assez clair pour moi dans ma conscience, dans ce que je vis, dans ce que je fais, dans mes épreuves ou dans mon projet, dans mes relations, relations avec moi-même, relation avec l’autre ou relation avec Dieu…

La liste peut être longue. Je vous ferai, ici, l’économie de ma liste personnelle, si ce n’est dans ce travail que je partage avec vous.

Que chacun puisse faire cette liste, puis poser l’intentionnalité de mettre de la lumière sur ces préoccupations au moment de l’allumage des bougies. Méditer pendant l’éclairage, puisqu’il est recommandé ne rester au moins un demi-heure face aux lumières sans rien faire sinon étudier ou méditer.

Au-delà de cette dimension personnelle et individuelle il y a évidemment la dimension collective de l’histoire humaine, ou du moins la méta histoire. En effet l’histoire biblique vient nous raconter l’histoire du processus des engendrements de l’humanité. L’idée de 8 lumières nous renvoie à l’idée du devenir du monde (Olam Aba) après la réalisation de ce monde (Olam hazé) symbolisé par le chiffre sept. (Notre monde dans l’état actuel est symbolisé par le chiffre 6).
L’histoire nous montre que l’humanité est passée, et passe encore, comme nous le voyons, par des événements extrêmement difficiles voire ténébreux, (6) jusqu’à l’apparition de la lumière messianique (7) qui annonce elle-même le temps de la nouvelle ère pour l’humanité (8).

Ceci signifie pour nous, que dans chacune de nos actions où nous apportons de la lumière, nous participerons à l’événement messianique comme acteur et non simplement comme observateur. Nous devenons nous-mêmes acteur du changement, soldat de la lumière face aux ténèbres pour reprendre la symbolique historique de cette fête. Qu’importe que nous soyons peu nombreux, comme le furent le petit nombre de prêtre, la victoire de la lumière est programmée dans le projet divin initial. La physique elle-même nous montre comment une petite lampe peut éclairer tout un espace qui était dans le noir. Tout cela peux paraître manichéen, où est l’unité direz-vous. Tout simplement, comme nous l’avons vu, l’obscur ne vient que pour révéler le bien.  Il faut juste ne pas y rester accroché.

Je profite de faire une parenthèse importante, même si cela risque de déplaire à certains lecteurs. Nous venons de vivre cette semaine un événement historique et à mon sens messianique. Il s’agit de la dernière résolution de l’ONU qui a été conclus à l’unanimité. C’est une première, car jusqu’à ce jour il y avait le véto de l’Amérique qui rendait caduc les mille et une tentative de frappé Israël. Nous avons également connu les semaines précédentes les déclarations de l’UNESCO remettant en cause la réalité du rapport du peuple d’Israël avec Jérusalem.  Me voilà faire de la politique me direz-vous. Non que je rejette la réalité de l’influence des politiques sur notre vie, mais je veux ici souligner cet événement comme une annonce des temps messianique du point de vue biblique. En effet il est annoncé qu’un des phénomènes qui apparaîtrait au temps messianique, c’est une opposition des nations à l’unanimité contre Israël, et que cela concernera plus spécifiquement Jérusalem. Et cela se passe en pleine fête de Hanouka. Tout ceci est tellement énorme que ce ne peut être que l’annonce des prophéties qui se réalisent. Je vous laisse réfléchir en quoi cette événement peut lui aussi être révélateur, et je ferme la parenthèse.

Il y a évidemment bien d’autres symboles à travers cette fête qui est développée dans des dizaines sinon des milliers d’autres commentateurs. J’ai voulu ici ramener cette symbolique à notre sujet de kabbale existentielle à savoir de découvrir la lumière qui est en nous, enfoui dans notre inconscient spirituel, pour éclairer notre âme, pour éclairer le monde… Comment les épreuves peuvent aussi être une mise à l’épreuve pour une nouveau passage, un réveille ou un éveil.

Que vous soyez juif ou non juif, il n’est pas besoin de dessin pour vous dire que la symbolique de fête de lumière est représentée dans toutes les traditions spirituelles du monde. Il est intéressant de constater également que cette année la fête de Hanouka est tombée exactement le même jour que Noël qui au-delà de son aspect strictement religieux porte aussi la symbolique de fête de lumière.
Et pendant que de par le monde les hommes vont fêter le jour de l’an 2017, nous fêterons la clôture de cette fête par l’allumage de la 8em bougie de la fête de Hanouka de l’année 5777 (7,7,7). Je renvoie ceux qui connaissent à la symbolique de ces chiffres.

Je nous souhaite à nous tous enfants de la lumière, d’être éclairé durant cette période sur le sens de notre vie et des projets que nous portant. Bonne année 2017. Bon Hanouka 5777

A vos lumières Elie.

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « HANOUKA »

  1. Ce 31 décembre, allumage de la 8em lumière de Hanouka. Nous avons commencé en même temps que Noël nous terminons avec le jour de l’an. Quand la torah nous dit que nos lumière seront à la fin des temps une lumière pour les nations. 2017 l’année qui est inscrire par la chiffre 17 = tov qui veut dire bon. Que cette année civile soit pour nous tous et pour le monde le retour de la lumière du tov pour en finir avec les ténébreux des années précédentes. Suivons bien l’actualité et découvrons ce que nos maîtres enseignent dans l’historiosophie biblique. Bonne année à tous. Que du tov. Elie Léo de Jérusalem Yrouchalaim c’est à dire la ville (Yir) d’où sera annoncé le chalom et la pleinitude (Chalem) pour l’humanité.

    • Merci Léo pour rappel de hanoukha lumineux en cette période de l histoire de Jérusalem de s apercevoir du déni des nations ayant vote à l unesco la falsification des lieux saints juifs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s