Chavouoth, le don de la Torah

Texte non corrigé

Quelques mots sur « Chavouoth », la fête du don de la Torah. Le livre !

Difficile à croire puisqu’il s’agit du Livre (Enseignement) que D.ieu a révélé à Moshé (Moïse) .
Qu’est-ce à dire ?

Avant même de parler du Livre, c’est-à-dire de la Torah, que dire de son auteur ? Dire D.ieu et nous ne savons pas de quoi on parle. Et si nous en parlons, nous créons une image, une idée, un concept. Dire D.ieu, et nous ne parlons plus de D.ieu.

Léo arrête d’écrire ! …
Évidemment ça dérange ! C’est tellement plus facile de croire sans connaître le véritable sujet de notre croyance. Un jour j’ai osé demandé à un kabbaliste de renom :
« Que disons-nous lorsque nous disons D.ieu ?  »
Ma question a été pris très au sérieux. C’est la question, me dit-il, où parmi les plus grands, beaucoup se sont trompé! Et pour appuyer ses dires il me sort un texte du Ben Ich Haï, (grand décisionnaire et kabbaliste du 19em siècle), qui reprend cette même question.

Hérétiques ? Non ! Pas tant que ça, D.ieu merci, je ne suis pas le seul à réfléchir sur ce sur ce qui ne peut être dit. Reste à savoir ce qui peut être dit. Lire la suite

Publicités

Une page Blanche bien remplie

« Le premier chapitre est essentiel. Si les lecteurs ne l’aime pas ils ne liront pas le reste du livre » Joël Dicker. « La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert. »

Commencer par quoi ? Rien ne vient.

Je suis devant ma page blanche ! Je me retrouve vide d’idée. Le plan du projet en main, plan élaboré très sérieusement, rien ne sortait. J’ai déposé ma plume de guerrier et je sors faire un tour.

2 mai 2017 10h, Har Homa, Jérusalem

Je suis sur la terrasse d’un café, je prends un café au lait sans sucre, ma page blanche à la main.  Quand on est devant la page blanche, la consigne est d’écrire ce qui est là dans l’instant. Et là, maintenant, c’est du soleil sur le visage, un café au lait sans sucre … une page blanche … un projet d’écriture sur le sens de la vie…

Je ressens un plaisir subtil, je me retrouve comme Proust avec sa madeleine. Ma madeleine, c’est du café au lait sans sucre… 
– Et alors ?

Lire la suite