Un espace blanc

J’écrivais comme souvent à un de mes contacts, Monique Lise Cohen, auteure de nombreux ouvrages et amie. Et me voilà engager dans « la maladie de l’écrivain » pour lui parler de mon premier brouillon de livre ‘Ma page Blanche » texte revu après son édition papier

Et pour donner suite à ce livre inachevé, j’ai pensé le partager avec les abonnés de ce blogue.

J’ai écrit ma page blanche, ce premier brouillon d’é-cri de mon âme en 2 semaines, pour le présenter au festival du livre de Nice.
Je l’ai présenté, disons plutôt que je me suis présenté, volontairement nu, sans idée de sujet à discussion, face à une bonne centaine personnes, un moment magique.

« Quand on est devant la page blanche, la consigne est d’écrire ce qui est là dans l’instant. » J’étais devant un espace blanc, et là, je n’étais avec mon café au lait sans sucre … juste un verre d’eau sur la table, un micro à la main face à une bonne centaine de personne en attente.

Tout comme pour ce livre en gestation, nous étions là pour une chose sérieuse. Réfléchir ensemble sur une des questions les plus importantes que l’homme se pose : « Le sens à la vie » !

J’ai commencé par dire que je ne savais pas trop quoi dire, d’autant que je ne savais pas ce que le public venait chercher, mais que j’étais à son écoute.

   – « Je ne sais pas pourquoi vous êtes là, mais au-delà du titre d’une conférence, d’un auteur inconnu, qui présente un livre qui n’existe pas encore, si ce n’est sa page blanche, vous avez peut-être une question. Ne serait-ce qu’une seule question, celle qui vous mènent de conférence en conférence, de livre en livre à chercher ne serait-ce que des graines de réponse. »

Evidemment l’approche était surprenante et ne pouvait que nous ouvrir au silence du questionnement essentiel.
J’ai laissé chacun à l’écoute de lui-même alors qu’il était venu entendre un discours autre que le leur.

Un homme qui avait dû lire ma page blanche du livre inachevé, s’est approché de moi pour m’offrir un café au lait sans sucre !
Tu t’images l’émotion ! Il avait tout compris. Je me suis autorisé un temps de silence, pour boire quelque gorgés de ce café au lait sans sucre, offert par ce lecteur de mon imaginaire qui avait pris corps.

Le décor a changé, un verre d’eau, le micro sur la table, mon café au lait sans sucre à la main.

 » Je pourrai vous parler de ce café au lait sans sucre qui a été la source d’inspiration de ma page blanche, mais ce ne serait qu’une redite de cet écrit sous « inspire-à-Sion ». En effet cette page blanche a été écrite à la terrasse d’un café à Sion, c’est à dire Jérusalem.
Aujourd’hui je suis à Nice dans cette magnifique salle de l’hôtel Aston.
Les premiers instants de la rencontre nous ramènent chacun d’entre nous, ici et maintenant dans un face à face avec nous-même sur le juste questionnement sur le sens à donner à notre vie.
Avant de recevoir ce cadeau d’amour d’un lecteur, j’étais face à un verre d’eau. Permettez-moi de dire, au regard de ce verre d’eau, ces pensées, qui ont émergées de l’intelligence de l’instant, le temps de ce silence que nous venons de partager. »

Tu t’imagines, le dé-lire!
Mais puisque ce matin tu m’ouvres à l’écrit, permet moi de t’en dire quelques mots.

Nous sommes au deuxième « jour » de la création du monde, jour de la séparation des eaux.
Le premier jour été lumière, « Dieu dit :  « Que la lumière soit ! » Et la lumière fut » … ‘Jour Un ».
Non pas lumière physique qui apparaîtra au 4em « jour » et qui sera signe de l’espace-temps, mais ce rayon de la lumière divine qui pour donner place au monde s’est mis à la mesure de l’humanité en projet.

Deuxième jour, qu’il y ait un firmament à l’intérieur des eaux, il y eu séparation entre les eaux des eaux.

וַיֹּאמֶר אֱלֹהִים, יְהִי רָקִיעַ בְּתוֹךְ הַמָּיִם, וִיהִי מַבְדִּיל, בֵּין מַיִם לָמָיִם

En plus, je faisais suite à la conférence précédente du Rav Mordekhaï Chriqui qui a introduit son intervention par le principe de la séparation des eaux au 2em jour de la Genèse.
J’explique à mon tour que le mot eaux en hébreux Maïm מים est un pluriel qui peut se décomposer en deux questions principielles. Mi מי (qui ?) et Ma מה (quoi ?).
Qui מי est ; selon le livre des splendeurs, le Zohar, la question première de l’homme face à la création ; Qui a créé cela ? מי ברא אלה ?

Nous avons dans la question l’anagramme de la réponse מי אלה donne אלהים ! Le nom du créateur dans le Genèse !

Quand est-il du Ma ?  מה (quoi ?). Selon la kabbale les lettres hébraïques sont aussi des nombres, la valeur numérique d’un mot passe par la science de la « guématria ».
La valeur numérique de מה est de 45 מ = 40, ה = 5. Tout comme l’est celle de l’homme Adam אדם.  א =1,  ד = 4,  מ = 40.

Après la question qui s’adresse au créateur, vient celle qui s’adresse à l’homme.
C’est deux questions sont séparer par le « Rakia » le firmament. Séparation du Mi et du Ma, séparation entre les eaux d’en haut des eaux d’en bas, séparation entre le créateur, Elo’him et la créature, l’Homme.

Quel rapport avec nos affaires me direz-vous ! Or tout est lié. Il faut relier ces deux principes qui sont les 2 premières questions existentielles. Qui ? Quoi ? Relier le Ma humain au Mi divin. Relier l’homme à son créateur …

Entre les deux question מי  et מה, Le mem relie aussi 2 lettres du nom divin ;
Ya « י ה »

Ne sommes-nous pas ici devant la première interrogation, la séparation entre le divin et l’humain. La première quête, le premier sens à donner à ma vie ne serait-ce pas alors de nous relier à nouveau, et retrouver la lumière du premier jour.

(La Guémara « souccah » nous dit que celui qui n’a pas connu la joie de la réunion des eaux qui se réalisait à l’intérieur du temple, ne connait pas la véritable joie.)

Alors plus besoin du pourquoi !!! Ce Livre qui vient questionner le pourquoi et le comment du monde et de l’homme, n’aurait pas besoin d’être !!!

C’est pour cela qu’il restera toujours inachevé jusqu’au retour vers l’Un.

Retour à la page Blanche

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s