Fin de Pourim, en route pour Pessah !


Une suite à l’article précédent sur Pourim « Demain c’est ma fête » A lire avant pour vous aider à vous perdre en chemin 😉
Fin de Pourim, en route pour Pessah !
J’aurais pu tout autant dire: « Fin de Pourim (la fête), retour à pourim », notre vie au quotidien.
Pour ceux qui me connaissent je vais ici vous offrir un cheminement de prise de tête dans une mise en situation volontaire de ne plus savoir.  Si votre croyance est bien établie, ne lisez pas ce texte qui ne mène nulle part sinon là où vous en êtes déjà, c’est-à-dire à ce que vous croyez !
« Croire ou ne pas croire telle est la question »
Attention ! Il ne s’ait pas de la « Emounah » traduit par la foi, d’où l’erreur de concept. Nous y reviendrons.

Lire la suite

Demain c’est ma fête

Pourim c’est ma fête !
Je vous invite à visionner un replay de plusieurs vidéos, puis de revenir à ce texte. Cliquez juste en dessous
https://kabbale26.wordpress.com/les-fetes/pourim/

De mon jeu du « je » à qui suis-jeu, la fête la plus populaire du judaïsme c’est certainement la fête où le jeu retrouve le mieux mon « je » et où le jeu de cache-cache avec le caché des cachés de ce monde prend tout son sens.
Pourim, cette fête où on se déguise, on se fait des cadeaux, on fait un festin, on boit serait, d’après la sagesse de la kabbale, plus grande que la grande fête de Kippour, jour de jeûne et de repentance !  Ki-Pour pourrait-on dire, comme pour dire que Kippour est à peine comme Pourim.
Toutes les fêtes, une fois ce monde arrivé à sa réalisation, n’auront plus lieu d’être.
Pourim se poursuivra, puisqu’alors s’ouvrira un deuxième niveau de réalisation, la relation avec le caché des cachés.

A pourim 2016 j’ai écrit un texte sur ce jeu de cache-cache,

https://kabbale26.wordpress.com/2016/03/20/pourim-et-le-jeu-de-cache-cache/

Il me faudrait y revenir pour saisir ce qui s’y joue derrière le jeu !

Un peu de kabbale … Lire la suite

Tou Bichevat et la Kabbale

Nous fêtons le jour de l’an des arbres. Tou BiChevat pour cette année 5778 le mardi 30 janvier au soir.
La Torah propose en fait 4 jours de l’an :
– Juste avant Roch Hachana au mois d’Elloul, le jour de la création du monde
– Au mois de Tichri Roch Hachana, jour de l’an de l’Humanité (création de l’Homme)
– Et le 15 du mois de Chevat, le jour de l’an des arbres.
– Au mois de Nissan, Pessah, le jour de l’an de la naissance du peuple juif
Vous avez sur ce même site 4 vidéos dont la première traite ce sujet, que je vous conseille d’écouter pour vous préparer à cette fête.
Les autres vidéos traitent des voies de la direction divine (Hanagath Achem). Nous y partageons des questions qui sembleraient ne pas être liées avec la cérémonie de la fête qui est toute en joie de consommer les fruits de la Nature dans une dimension Sacrée.  Mais comme vous savez, tout est lié.
Lire la suite

La voix qui indique la voie

C’est un article qui fait suite à celui de l’écriture : Un auteure parmi nous.

Pour toucher le nous, j’écrirai un essai ou un roman philosophique, et, soit je me cache dans l’écrit, soit, je me fais porteur de sens, de que j’ai vécu dans mes sens.

Alors, l’écrit n’est plus le support de l’écrivain pour donner sens à sa vie et exister à travers ses lecteurs, c’est l’écrivain qui devient le support de l’écrit pour transmettre Le Sens de La Vie.
C’est le Noos qui utilise l’écrivain par l’écrit depuis que la parole est en exil. Lire la suite

Bilan et Cadeaux de fin d’année

Fin 2017, mes cadeaux pour bien démarrer 2018. 
Nous terminons l’année 2017 avec l’allumage des 8em bougie de Hanouka, une    conférence sur nourritures et spiritualité  » Beignets à l’huile et sens de la vie »
5 petites vidéos à déguster pour vous préparer à l’année 2018
Les voir ICI dans la page Fêtes Hanouka. 

BILAN 2017
Kabbale existentielle:
Plus d’une centaine de vidéo dans le site en Kabbale existentielle

Coaching existentielle
Coaching existentiel 2016 – 2017  premier lancement Beta avec une vingtaine de participants.
Les témoignages sont évoquant, continuer une nouvelle version.
Je lance une étude mastermind pour être plus près du besoin.
Je reprends le tout pour une nouveaux lancement en 2018. 

ESPACE SEPHRIA 
Ouverture de l’espace cafétéria
Ouverture de rayons livres psycho philo coaching

Mon coaching existentiel : Un premier livre inachevé présenté au festival du livre de Nice.  Projet de livre 2018 un livre interactif pour vous accompagner à découvrir votre projet-sens.

ISRAEL
Je continue mon installation à Jérusalem CAPITAL d’Israël ,
Projet 2018 un voyage initiatique Désert du Néguev, Jerusalem, Sfat la ville des kabbaliste.

 

Sepher Yetsira et coaching existentiel

Je vous offre pour cette fin d’année quelques extraits de cours de notre séminaire de Kabbale existentielle du mois de novembre.
Il s’agit d’une introduction au livre de la formation ( Le sepher Yetsira) un enseignement que nous partagerons dans le cadre de nos séminaire de formation.
6 courtes vidéos, leçon de vie à partager en intelligence.
Même s’il faut parfois s’accrocher écoutez la musique des mots, pour le plaisir de l’âme
Bonne étude.
Lire la suite

Logotherapie et beignets de Hanouka

Mes beignets de l’Esprit.

Mardi 19/12/2017, 18h3O
Cours sur Le sens de la vie et les beignets à l’huile
avec Elie Léo Guez.
Une nourriture de l’Esprit à déguster sans modération.

Ce matin, en mangeant un beignet à l’huile, il m’est venu une idée lumineuse sur le sens de la vie.
Il y a eu le café au lait sans sucre de mon livre inachevé, et me voilà à disserter sur les beignets à l’huile ! Encore une métaphore d’Elie à la Léo.

Mais cette fois, ce n’est pas une métaphore ! C’est du réel, depuis que nous avons découvert que notre estomac « beigne » dans des neurones.

S’il te plait, ne lis pas ce texte au premier degré, au risque de faire de la friture de maux avec mes jeux de mots. Si tu en saisi le sens alors tu t’ouvriras au meta-sens de ton histoire jusqu’à la mitsva* de manger des beignets à l’huile à Hanouka*.  * Mitva, Hanouka, tu comprends ? Non ? T’inquiète pas, ouvre l’intelligence de ton cœur, lui comprendra.  Lire la suite

A la lecture du livre du Zohar, j’ai pleuré.

Aujourd’hui Samedi 28 octobre 2017, à la lecture du livre du Zohar, j’ai pleuré.

Oui ça parait dingue, Et pourtant, je lisais tranquillement le sens caché d’un texte illisible du point de vie de son extériorité. Je parle de la Torah.
Chaque semaine nous lisons une section de la Torah que l’on nomme « paracha ».
A peine deux semaine pour arriver à cette 3em section de la semaine nommé « Leh Léha » (Va pour toi). Chaque semaine se décline une identité humaine et sa relation avec ce qui est traduit par le terme « D.ieu ».
Lire la suite